Back to Top
Mercredi 11 juillet 2018

Tous les chiffres convergent : l'été 2018 est particulièrement propice pour acheter son logement neuf, notamment pour les primo-accédants. Ces futurs propriétaires peuvent en effet bénéficier de crédits immobiliers très attractifs, avec des taux d'intérêt historiquement bas, leur offrant un surplus de pouvoir d'achat immobilier. Ils peuvent aussi faire jouer la concurrence entre banques, sur les conditions de leur prêt.

​Taux d'intérêt au plus bas pour devenir propriétaire

​Personne ne s'attendait à une telle situation, ou du moins pas dans cette proportion : le pouvoir d'achat immobilier des ménages n'a (quasi) jamais été aussi important. En ce début d'été 2018, l'observatoire du Crédit logement / CSA a livré son étude : le taux moyen d'emprunt est de 1,51 % sur 20 ans pour l'immobilier neuf. Mais suivant les dossiers, certains courtiers peuvent faire tomber ce taux à 1,25 %, voire 1,12 % sur cette durée !

Les records de l'automne 2016, qui font référence sur le marché, pourraient être battus pendant l'été 2018. La moitié des banques ont, selon plusieurs observateurs, opéré des replis entre 005 % et 0,30 % sur les taux ! L'alignement des planètes (bancaire, financière, immobilière) est aujourd'hui propice à qui veut accéder à la propriété, en achetant un logement neuf.

Ne pas hésiter à négocier ses conditions de prêt

Alors que les banques ont fixé des objectifs de distribution de crédit élevésceux-ci ne sont pas atteints. La demande a faibli et les établissements bancaires cherchent des clients. Les primo-accédants peuvent tirer parti de la situation en changeant de banque... et en négociant ! Le taux d'intérêt lui-même est devenu de plus en plus négociable. Mais le coût global de son crédit est aussi fonction des conditions du prêt. L'apport initial, qui peut être un sujet délicat pour les primo-accédants et les ménages ayant recours à l'accession aidée, est ainsi devenu moins "stratégique". Il est ainsi passé en moyenne de 20 à 13 % du financement total. Pour l'achat d'un appartement neuf ou d'une maison à 250 000€, l'apport requis peut donc passer de 50 000€ à 32 500€.

Les durées des prêts ont a par ailleurs tendance à s'allonger, offrant plus de latitudes financières en réduisant le montant des mensualités de remboursement, notamment pour les primo-accédants. Les assurances de prêt peuvent également faire l'objet d'une mise en concurrence entre établissements afin d'obtenir la meilleure protection et à moindre frais pour son projet d'accession à la propriété. 

Les ménages aux revenus modestes mieux considérés

Accéder à la propriété nécessite de bien s'organiser, notamment pour l'obtention d'un crédit immobilier pour acheter son logement neuf. Si l'on ne dispose que de ressources modestes, y parvenir n'est pas toujours facile. Mais la situation est actuellement favorable : durées de prêts allongés et faibles taux rendent les situations financières de chaque ménage plus "positives". L'observatoire du Crédit logement / CSA le note dans sa dernière livraison : "La plupart des établissements de crédits ont amélioré les conditions de prêts qu'ils proposent aux ménages modestes."

L'achat via le dispositif PSLAcomme le propose Procivis Midi-Pyrénées, peut être particulièrement attractif, d'autant plus qu'il peut se cumuler avec un Prêt à Taux Zéro couvrant jusqu'à 40% du prix d'achat d'un logement neut sur Toulouse et son agglomération . Présenter un dossier de financement soigné, notamment des garanties de solvabilité, peut alors faire pencher positivement la balance ! 

AddToAny

Parlons de votre projet, contactez-nous

Nos conseillers sont à votre écoute

05 34 43 42 42

Prendre RDV sur Skype